Lutter contre l’injustice fiscale

A force de mesures fiscales injustes, le consentement à l’impôt s’effrite. Le 7 mars, nous défendrons une proposition de loi pour une refonte fiscale profonde, allant dans le sens d’une plus grande justice sociale.

Afin de redonner vigueur au consentement à l’impôt, le texte des députés communistes prévoit en premier lieu de rétablir l’ISF. 

Il est désormais incontestable que le remplacement de l’ISF par l’IFI, bénéficie massivement aux plus aisés, sans pour autant que leurs richesses ruissellent. Sa disparition a en outre provoqué une chute massive des dons aux associations qui, selon le syndicat France générosité, pourrait atteindre 10% sur l’année 2018.

Son rétablissement est indispensable pour garantir la cohésion sociale et l’équilibre des finances publiques.

La progressivité garante d’un impôt juste

Ce texte prévoit également une refonte de l’impôt sur le revenu et le passage de 5 à 9 tranches d’imposition.

En 35 ans, le taux marginal supérieur de cet impôt est passé de 65% à 45% et le nombre de tranches de 14 à 5. Ce recul de la progressivité de l’impôt sur le revenu, par ailleurs transformé en gruyère par les multiples niches fiscales, l’empêche de jouer son rôle de correcteur des inégalités sociales.

Il est urgent que ces mesures, aujourd’hui au cœur des préoccupations de nos concitoyens, soient votées.

Contactez votre député.e, via les réseaux sociaux ou par mail, et demandez-lui de soutenir cette proposition de loi.  Pour connaître le nom de votre député.e

février 17, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *