Fête de l’Humanité : un événement

On peut déjà dire que la Fête de l’Humanité 2019 sera un événement. D’abord parce que la programmation musicale y sera exceptionnelle et que des centaines de milliers de gens, de jeunes décident d’ores et déjà d’en être. Mais ce sera aussi, à n’en pas douter, un grand événement politique. Depuis des mois et des mois notre pays bouillonne de colère, de revendications, de recherches, de luttes, mais aussi d’inquiétudes très fortes sur notre devenir individuel et collectif, sur le devenir même de la planète et de notre humanité.

Dans ce contexte bien particulier, la Fête peut devenir un forum citoyen de tous ceux qui refusent de subir les choix gouvernementaux et se battent contre la loi Blanquer, la privatisation d’ADP, pour des services d’urgence dignes de ce nom ou contre les licenciements à General Electric… En bref, la Fête de ceux qui refusent que la société ait pour unique boussole la recherche du profit, la Fête de ceux qui veulent vivre autrement.

Pourtant les résultats des élections européennes ont montré que ce n’est pas la gauche qui capitalise la colère et les luttes qui existent dans le pays. Cette situation suscite beaucoup d’inquiétude chez tous ceux qui ne se résolvent pas à une impasse politique coincée entre Macron et Le Pen. Aussi, la Fête doit devenir un espace pour débattre de ces questions, se retrouver, engager l’action et le dialogue pour ouvrir de la perspective à gauche. La Fête de cette année peut être ce grand rendez-vous citoyen si nécessaire.

Ce rendez-vous sera nécessairement celui de toutes celles et tous ceux qui refusent la privatisation d’ADP et se battent pour obtenir un référendum. La signature de la pétition en ligne a démarré « sur des chapeaux de roue », cela montre l’attachement des Français aux services publics et l’envie de faire plier le pouvoir sur un sujet aussi porteur de sens. Gagner cette bataille ce serait redonner de l’espoir.

À la Fête, on pourra bien sûr signer la pétition en ligne. Mais ce sera aussi et surtout l’occasion de faire grandir, à l’image du premier meeting unitaire à Saint-Denis, le besoin de convergence, de rassemblement dans les luttes, sur des contenus, pour la reconstruction d’une gauche de transformation sociale et sortir des impasses actuelles.

La Fête 2019 sera au cœur des enjeux sociaux, écologiques et démocratiques, elle comptera beaucoup pour tous ceux qui collectivement veulent construire des réponses à la hauteur de ces enjeux.

La réussite de la Fête passera par l’engagement militant des communistes durant tout l’été. Les bons de soutien sont arrivés depuis plusieurs semaines dans les fédérations et les sections de la Région parisienne, ce qui nous permet d’enregistrer de meilleurs résultats de diffusion que l’an dernier à la même date. C’est extrêmement important pour jouer tout notre rôle dans la situation politique actuelle, mais aussi pour assurer la survie de notre journal.

Il n’est pas besoin de rappeler que l’Humanité reste dans une situation extrêmement difficile. La Fête sera l’occasion de faire connaître notre journal, son rôle dans la société, mais aussi de réaliser des milliers d’abonnements afin d’assurer sa pérennité. Il est donc vital pour la Fête et pour notre journal que nous prenions ensemble les bonnes dispositions pour que le plus grand nombre de bons de soutien soient réglés avant les premiers départs en vacances et que durant tout l’été nous animions cette bataille de façon très publique.

Notre prochain rendez-vous de paiement et d’animation de cette bataille aura lieu le 4 juillet, place de la République à Paris, en présence de Patrick Le Hyaric et Stéphane Peu, ce sera l’occasion de vendre des bons de soutien, d’en régler à l’Huma et de mener la bataille pour le référendum sur la privatisation d’ADP.

juin 26, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *