EN FINIR AVEC LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Les violences faites aux femmes sont censées être une des grandes causes du quinquennat. Pourtant les mesures prises et les moyens dédiés sont très insuffisants. Dernier exemple en date de l’irresponsabilité macroniste, le 3919. Ce numéro “Violences Femmes Infos”, géré par la Fédération Nationale Solidarités Femmes, est joignable en journée. En affirmant vouloir l’étendre 24h/24 (ce qui est une bonne nouvelle), le gouvernement annonce son ouverture à la concurrence. Comme si un éventuel opérateur privé pouvait remplacer le travail et l’expertise des associations qui prennent les victimes en charge depuis trente ans !

En période de confinement, la question des violences faites aux femmes est d’autant plus d’actualité. En effet, la proximité continue avec un conjoint violent peut malheureusement renforcer le risque de violences, et rend la possibilité d’une mise à l’abri plus difficile. Toujours est-il que le confinement n’oblige pas une femme victime de violences à rester chez elle, et qu’aucune attestation n’est nécessaire pour fuir son domicile.

Dans le dernier mandat, la Ville de Choisy n’est pas restée inactive en la matière. Dans le but de combler un vide dans les mesures d’aide aux femmes avec ou sans enfants, l’ancienne municipalité avait travaillé avec le Département à la mise en place d’un foyer réservé aux femmes en rupture d’hébergement. Parmi les 57 appartements, une partie sera spécifiquement réservée aux femmes victimes de violences. Cette initiative est une première, et devrait aboutir fin 2022.

Au-delà des politiques publiques nationales et locales, il s’agit d’un combat politique de toute notre société. Le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, est chaque année animé de manifestations, d’actions de sensibilisation à cette cause. Cette année, crise sanitaire oblige, ces événements se feront surtout en distanciel. Formations et débats en visioconférence seront au programme des associations mais aussi du Parti Communiste du Val-de-Marne.

Céline MESLEM

novembre 20, 2020

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *