Reconstruire Notre-Dame-de-Paris (Pierre Dharréville)

Hier encore, Notre-Dame-de-Paris, se dressait superbement sur les bords de la Seine, au cœur de Paris.

Son grand chantier fut une oeuvre collective persévérante, réunissant architectes, ouvriers, artisans, bâtisseurs, pour ciseler un joyau. Héritée du temps des cathédrales, elle constitue un lieu important pour les chrétiens. Plus généralement, elle occupe une place singulière dans nos imaginaires, magnifiée par Victor Hugo, qui en faisait un lieu d’asile au centre d’un Paris populaire. Elle fut le témoin emblématique de longs siècles d’histoire. Aujourd’hui la voici dévastée par les flammes, nous laissant profondément tristes et affligés. Si son incendie provoque autant d’émotion dans le monde entier, c’est parce qu’elle émargeait au patrimoine de toute l’humanité. De nombreuses questions demeurent posées. Ce drame vient rappeler l’importance de protéger notre patrimoine, qui constitue une part de nous-mêmes, en tant que personnes comme en tant que peuple et en tant qu’humanité. Sans tarder, il faut mettre à l’ordre du jour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Des appels aux dons se manifestent. Ils seront nécessaires à s’en donner les moyens. Quelle que soit leur obole, il y aura des donatrices et des donateurs nombreuses et nombreux. Aujourd’hui comme hier, ce chantier sera une oeuvre collective, sous la responsabilité de l’Etat et des collectivités. Car il s’agit d’une propriété publique inaliénable.Pierre Dharréville, député, responsable à la culture du Parti communiste français

avril 16, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *