Tour de France des entreprises

Les communistes ont décidé, lors de leur dernier congrès, de relancer leur activité à l’entreprise et sur les lieux de travail. Et pour cause ! Les ordonnances Macron sont venues prolonger un cycle de 4 réformes (ANI en 2013, lois Macron et Rebsamen en 2015, Loi El Khomri en 2016) et affaiblir tout ce qui encadre la vie au travail de 17 millions de salariés de droit privé… jusqu’aux instances de décisions elles-mêmes avec les nouveaux CSE (Comité Social et Économique) remplaçant le CE (comité d’entreprise) et les CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail). Et c’est une réforme toute aussi néfaste qui a été publiée au cœur de l’été concernant la fonction publique. Pendant ce temps, le pays est frappé par une nouvelle vague de déstructuration du tissu industriel national.

Les communistes ont décidé, lors de leur dernier congrès, de relancer leur activité à l’entreprise et sur les lieux de travail. Et pour cause ! Les ordonnances Macron sont venues prolonger un cycle de 4 réformes (ANI en 2013, lois Macron et Rebsamen en 2015, Loi El Khomri en 2016) et affaiblir tout ce qui encadre la vie au travail de 17 millions de salariés de droit privé… jusqu’aux instances de décisions elles-mêmes avec les nouveaux CSE (Comité Social et Économique) remplaçant le CE (comité d’entreprise) et les CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail). Et c’est une réforme toute aussi néfaste qui a été publiée au cœur de l’été concernant la fonction publique. Pendant ce temps, le pays est frappé par une nouvelle vague de déstructuration du tissu industriel national.

septembre 18, 2019

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *