Lettre d’information des élu·e·s Front de gauche du Conseil régional d’Île-de-France / N°42 / avril 2020

Face à la gravité de la crise sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19,

la Région Ile-de-France doit agir pour protéger les Francilien·ne·s.

Elle doit être aux côtés de celles et ceux qui assurent les services essentiels de notre pays et en premier chef aux côtés de celles et ceux qui sauvent des vies

Elle doit contribuer à la sécurité sanitaire des Franciliens

Elle doit également sécuriser l’emploi et les revenus des Franciliens

Elle doit mobiliser des fonds d’urgences conséquents.

La pandémie met en lumière de manière crue les inégalités sociales et territoriales même si le virus n’a que faire des classes sociales et des frontières créées par les hommes.

La pandémie jette une lumière crue et lucide sur les impasses du néolibéralisme, les errements des choix politiques faits depuis longtemps, qui ont mené à l’affaiblissement de notre système de santé, de la protection sociale, de tout ce qui constituait l’État-providence. La pandémie rappelle aussi de manière salutaire qui sont celles et ceux qui font tenir un Etat : les ouvriers, les employés comme celles et ceux de la grande distribution, des secteurs de la livraison… les salariés comme ceux des entreprises de transports ou des EHPAD et les fonctionnaires hospitaliers, territoriaux et d’État , celles et ceux qui, dans le discours dominant, ont été stigmatisés comme celles et ceux qui ne seraient « rien », les derniers de cordée.

S’il faut répondre par et avec tous les moyens nécessaires à l’urgence sanitaire, il faut également poser des jalons pour rompre avec ce qui se faisait avant.

C’est avec ce double objectif que le groupe Front de Gauche, pleinement conscient de la gravité de la crise sanitaire et des crises à venir, propose et proposera de renforcer l’action régionale.

Dans les jours à venir, la Région doit agir pour les femmes victimes de violences conjugales et les les enfants victimes de violences familiales. Si un soutien accru aux associations est indispensable, la région doit aussi mettre sur pied un dispositif de logement d’urgence des femmes et de leurs enfants mais aussi d’éloignement des conjoints violents. Dans les semaines à venir, il sera impératif que la Région s’empare des questions de la production agricole et de la souveraineté alimentaire et aussi de celles de la réindustrialisation de notre Région à travers la relocalisation d’usines qui produisent des biens essentiels aux habitants.

Céline MALAISÉ,

Présidente du groupe Front de gauche

avril 8, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *